Fleurs du Firdaws

Au Nom d'Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux As-Salamou 'Alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou Louange a Allah, le créateur de toutes choses, maitre de l'univers qui s'est installé Lui même sur le trône Louange a Allah
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
halal en danger, hallal viande
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Partenaires
Rue Du fric, jeu d'immobilier multijoueur
Top sites bismillah
Référencement des sites islamiques
meilleurs sites islamiques
<data:blog.pageTitle/>
anipassion.com
Partagez | 
 

 Une soeur en niqab condamnée à 2 mois de prison ferme!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hadjar
Je suis incollable!! insha Allah!!
Je suis incollable!! insha Allah!!
avatar

Date d'inscription : 17/05/2010

MessageSujet: Une soeur en niqab condamnée à 2 mois de prison ferme!    Sam 22 Sep - 14:41

bismillahi



Salam aleyk




Jeudi 20 septembre, une jeune femme de 18 ans vivant à Marseille maman d’un bébé de 6 mois, a été condamné à six mois de prison dont deux mois fermes. Le motif de cette condamnation : elle avait refusé de se soumettre le 25 juillet à un contrôle d’identité dans le cadre de la loi interdisant le port du niqab. S’en était alors suivi une altercation.

La sœur en niqab comparaissait le 6 septembre avec deux autres personnes, pour «violence en réunion sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Le verdict est tombé et la peine prononcée est cependant bien supérieure à ce que le procureur avait requis à son encontre, à savoir six mois de prison avec sursis. Quand aux deux hommes, ils ont également été condamnés à six mois d’emprisonnement avec sursis, dont deux fermes pour avoir participé à « l’altercation avec les policiers ».

1 000 euros de dommages et intérêts devront être versés à une policière qui avait été mordue, et entre 600 et 1 500 euros de dédommagement pour » le fort retentissement psychologique » des autres agents de police.

Ce jugement est beaucoup trop sévère et absurde. Certains musulmans se sont cependant demandés : mais pourquoi avoir mordu une policière ? En lisant le témoignage de la victime, elle vous répond : « Trois personnes étaient sur moi, elles m’ont arraché mon sitar (voile sur le visage), m’ont donné des coups de poing et des coups de pied en me poussant violemment. Je ne pouvais pas me défendre, jusqu’à ce qu’ils me lèvent, et me collent sur leur voiture. Une femme policière posait sa main sur ma bouche, et le seul réflexe que j’ai pu avoir, c’est de la mordre, car je ne pouvais bouger ni mes mains, ni mes jambes ».

A travers son récit des faits, nous apprenons surtout les détails de son calvaire, l’acharnement et la violence dont elle a été victime (intimidation, injures, agressions physiques, coups, bombe lacrymogène, insulte envers l’islam…). Témoignage poignant, à lire !

Qu’Allah lui vienne en aide dans cette redoutable épreuve ! Qu’Il lui accorde l’endurance à elle, et les personnes qui l’ont soutenue!

Elle demande des douas de la oumma, alors ne l’oublions pas !

Le témoignage de Louise-Marie

Je m’appelle Louise-Marie (Jouwayriyah Oum Ayoub), j’ai 18 ans et je suis reconvertie depuis bientôt 3 ans incha ALLAH.

La nuit du 25 juillet 2012, je sortais de la prière du taraweeh à la mosquée As-sounnah de Marseille, sur le boulevard national. Il était environ 00H40. Lorsque je suis allée à la voiture de ma copine, je me suis rendu compte que j’avais oublié mon sac dans la mosquée, je suis donc repartie le chercher. En voyant que celle-ci était fermée, je suis repartie en direction de la voiture où se trouvait mon fils qui avait 6 mois (au moment des faits), avec ma copine et son mari.

Avant de rentrer dans la voiture, une voiture de police est arrivée en dérapage, et deux policiers sont sortis en criant : « Enlève ta +¤#|\@*! On va te ramener au poste ! C’est interdit ça ici ! »

J’ai commencé à paniquer. J’essayais de leur dire que j’avais oublié mon sac, et que je ne pouvais leur présenter aucun papier prouvant mon identité, et que sans cela, je ne pouvais pas me dévoiler. Mais ces deux policiers n’ont rien voulu entendre et ont continué avec leurs phrases : « Tu vas voir ! Attrape-la, qu’on l’emmène. Islamiste ! » Etc.

A ce moment-là, le mari de ma copine, qui trouvait que j’étais longue à revenir, se décide à aller voir ce qui ce passait. Il s’est posté à côté des policiers et ne leur a rien dit. Comme ils continuaient à me parler agressivement et qu’ils se rapprochaient de moi, je me suis placée derrière ce frère. Quelques secondes après, les policiers lui ont dit agressivement : « Pousse-toi de là, toi ! C’est pas ton souci ce qui se passe ! Allez, dégage ! ».

Le frère ne leur disait rien, il faisait preuve de patience, même lorsque les policiers l’ont poussé violemment sur le côté. A ce moment-là, sa femme sort de la voiture avec mon fils dans les bras et me dit de venir la rejoindre.

Des renforts sont arrivés, alertés par leurs collègues assoiffés de vengeance contre l’Islam. Au moment où je commence à partir, un des deux policiers crie à son collègue : « Allez attrape-la celle-là ! On va pas la laisser partir comme ça ! »

Son collègue m’attrape, me pousse par terre et commence à me mettre des coups de pieds. Trois personnes étaient sur moi, elles m’ont arraché mon sitar (voile sur le visage), m’ont donné des coups de poing et des coups de pied en me poussant violemment.

Je ne pouvais pas me défendre, jusqu’à ce qu’ils me lèvent, et me collent sur leur voiture. Une femme policière posait sa main sur ma bouche, et le seul réflexe que j’ai pu avoir, c’est de la mordre, car je ne pouvais bouger ni mes mains, ni mes jambes.

Ils me bloquaient de tous les côtés en me frappant. Ensuite, ils m’ont mis les menottes en continuant à m’insulter de guignole manipulée par l’Islam, et j’en passe…

De loin, je voyais la sœur parler aux policiers, défendant son mari qui se faisait insulter de « Grosse barbe, retourne en Irak, j’vais te la couper pour te la mettre sur la tête ! »

Un policier parmi les renforts qui étaient sur place ouvre une bombe lacrymogène sur la sœur qui tenait mon fils. Malgré le fait qu’elle le couvrait de son jilbab, ils en ont reçu en grande quantité…

Plusieurs personnes se sont mêlées à cette « bagarre générale », « émeute », et deux frères ont été interpellés. Les policiers nous ont ramenés au commissariat de Félix Pyat.

A ce moment-là, ils devaient nous enlever les menottes, mais ils nous ont dit « NON, COMME ELLES SONT BIEN SERRÉES, ON VA VOUS LES LAISSER. ET TU N’AS QU’A DEMANDER A TON ALLAH DE +¤#|\@*! DE VENIR LES RETIRER».

Oh, à quel point mon cœur s’est déchiré quand ils ont insulté Mon Créateur ! Je ne pouvais pas bouger mais la haine est venue, elle montait en moi… Je ne pouvais que faire des invocations contre eux, qu’Allah azawajal leur accorde un grand châtiment.

Plusieurs policiers sont arrivés dans le couloir où moi et deux frères étions, un policier s’est approché d’un des frères, a mis ses gants et lui a donné plusieurs coups de poing sans raison (car le frère n’avait rien dit, ni insulte, ni quoi que ce soit).

Quand j’ai vu cela, je leur ai dit « Vous n’avez pas honte ? Pourquoi vous le tapez ? »

Ils m’ont répondu :

« Toi le déguisement, ferme ta G. De toute façon, on dira qu’il s’est tapé la tête sur les murs. »

Ils continuaient à nous insulter, à nous pousser, et à ne pas vouloir nous enlever les menottes.

Un autre commissariat les appelle et leur demande de nous envoyer dans leurs locaux du 15ème arrondissement. Ils nous ont pris, un par un dans une voiture (chacun était seul avec 2 policiers), donc j’étais seule avec les policiers dans leur voiture.

Des échanges violents de paroles sont venues, quand je leur ai dit : « Faites ce que vous voulez, mon Créateur vous atteindra de Son dur châtiment. Ce n’est qu’une épreuve pour moi. »

Ils m’ont dit : « Mais j’em+¤#|\@*! ton Allah, tu crois que c’est lui qui va te défendre quand on va inventer que tu as fait ça et que lui a fait ça, et lui ça ? » (C’est-à-dire qu’ils pensaient déjà à la plainte qu’ils allaient poser contre nous, en disant des mensonges, des choses que nous n’avions pas faites). Je leur ai dit qu’ils n’avaient pas le droit d’inventer des choses et que je portais plainte contre eux. Ils m’ont répondu que contre eux, je n’avais aucune chance de gagner. Mais ne savent-ils pas que mon Créateur est Puissant ?

Arrivés au commissariat du 15ème (je précise que depuis le début c’est-à-dire de 1h du matin jusque presque 5h nous avions toujours les menottes serrées aux poignets), ils nous ont fait asseoir sur des sièges et sont repartis. Les policiers du commissariat où nous étions arrivés nous ont simplement interrogés et nous ont laissés repartir.

« Je suis partie auprès de la médecine légale pour mon fils et moi-même. Mon corps était rempli de bleus, mon fils a eu des vomissements durant 5 jours. Je l’ai amené à l’hôpital qui a appelé le centre anti-poison qui a confirmé que c’étaient des effets secondaires de la bombe lacrymogène. Ses yeux étaient gonflés et rouges et il toussait.

Je voulais vous faire part de la vérité, de ce qui s’est réellement passé, car les médias mentent et disent des choses fausses. Je suis passée au tribunal le 6 Septembre, donc le 20 ils rendront leur verdict.

Al hamdoulilleh, ce ne sont que des épreuves qui renforcent notre foi, et nous n’avons que de petites épreuves, al hamdoulilleh 3ala koulli hal. Les prophètes, les Sahabas, etc. étaient beaucoup plus éprouvés que nous, et soubhanALLAH, ils patientaient en remerciant leur Seigneur.

Je loue mon Créateur de m’avoir accordé l’Islam comme religion, de m’avoir guidée vers la vérité, et de m’accorder des épreuves. Je ne suis ni la première ni la dernière à qui il arrive une histoire de cette sorte.

Je vois que souvent la Oumma n’est pas soudée, alors que le prophète alayhi salat wa salam a dit :

« Tu vois les croyants dans leur amour, leur affection, et dans leur miséricorde qu’ils se portent mutuellement, comparables à un seul corps. Lorsqu’un membre est affecté, c’est l’ensemble du corps qui ressent la douleur et s’enfièvre. »

Mais soubhanallah, beaucoup d’entre nous oublient de le mettre en pratique, on oublie souvent la sagesse et les vertus du bon comportement. Beaucoup de nos frères et sœurs ont lu ce qu’il y avait dans les médias, et soubhanallah, m’ont insultée, m’ont dit des choses telles que « eh bah elle est violente, elle n’a pas de comportement » suite à cette histoire, sans connaître la vérité de cette histoire. C’est cela qui me fait le plus mal : de voir que de nos jours les gens lisent une chose et se permettent de médire à propos des autres, sans preuve, sans quoi que ce soit.

Bref Allah soubhanahou wa Ta3ala est Puissant, je place toute ma confiance en Lui, je vous demanderais, in cha allah, beaucoup de dou3a pour me faciliter.

Barak’Allahou fikoum, qu’Allah aza wa jal vous préserve, ainsi que tout(es) les musulman(e)s, qu’Il vous accorde al firdaws et vous garde en bonne santé… (Amine)

Une interview sera diffusée dimanche incha allah sur canal plus, l’émission dimanche plus.




Lahawla wa la quwata ila bilah

Hasbiya allah wa ni'ma al wakil




Salam aleyk
Revenir en haut Aller en bas
fleursduparadis
Je suis incollable!! insha Allah!!
Je suis incollable!! insha Allah!!
avatar

Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Une soeur en niqab condamnée à 2 mois de prison ferme!    Sam 22 Sep - 15:09

bismillahi

Salam aleyk

Allah ister.... c'est abusé j'en ai eu la chair de poule, qu'Allah montre la vérité sur son innocence et qu'il l'aide à surmonter cette épreuve et qu'il l'a récompense pour sa patience. Amine

salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Lamya
Je m'habitue al hamdoulillah
Je m'habitue al hamdoulillah
avatar

Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Une soeur en niqab condamnée à 2 mois de prison ferme!    Sam 22 Sep - 16:53

bismillahi
Salam aleyk
C'est juste incroyable cet acharnement, tout comme la sanction qui parait bien énorme. Le comportement des policiers est honteux...
Qu'Allah l'aide dans cette épreuve et qu'il établisse la vérité.
Amine
salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soeur en niqab condamnée à 2 mois de prison ferme!    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soeur en niqab condamnée à 2 mois de prison ferme!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Québec : l'enseignante Tatiana Pontbriand condamnée à 20 mois de prison ferme pour une relation de deux ans avec un élève.
» Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.
» Rascol (Tarn) : un lycéen de 21 ans condamné pour cyber-harcèlement à 8 mois de prison avec sursis, obligation de soins et 5000€ de dommages et intérêts.
» Le parfait manuel de destruction de soeur Emmanuelle
» Liste des apparitions et condamnées par un évêque diocésain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fleurs du Firdaws :: Entre soeurs :: Actualité, évènements, société :: Actualités concernant l'Islam et les musulmans-
Sauter vers: