Fleurs du Firdaws

Au Nom d'Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux As-Salamou 'Alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou Louange a Allah, le créateur de toutes choses, maitre de l'univers qui s'est installé Lui même sur le trône Louange a Allah
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
halal en danger, hallal viande
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Partenaires
Rue Du fric, jeu d'immobilier multijoueur
Top sites bismillah
Référencement des sites islamiques
meilleurs sites islamiques
<data:blog.pageTitle/>

Partagez | 
 

 Que se passe-t'il?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salwa Oum Abd Allah
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah
avatar

Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Que se passe-t'il?   Mar 3 Mai - 21:19

bismillahi

Mes soeurs, je viens vers vous, ce soir, car j'ai le cafard, je ne comprends plus rien...

Je récapitule ma situation.

Je suis mariée depuis plus de 7 ans, à un homme dont je suis tombée amoureuse il y a 10 ans. Nous avons trois enfants, et notre couple est passé par toutes les phases que tous les couples connaissent certainement. Mais nous sommes très amoureux l'un de l'autre, et même quand les disputes surviennent, et même quand Shaytan est si puissant qu'il nous fait croire que c'est la fin, toujours, on s'en remet à Dieu et notre couple est plus fort. Hamdoulillah.
On s'aime vraiment très fort, et j'en suis heureuse.
Quant à moi, c'est encore plus complexe. J'aime mon mari éperdument. Il est vraiment tout pour moi. Il est mon mari, mais il est aussi un peu comme mon père, un peu comme mon frère, mon confident, mon meilleur ami... Enfin, vous comprenez à quel point je suis accroc à lui.

Dernièrement, il travaille en Roumanie. Il part 4 semaines et rentre 1 semaine en France pour nous voir. Prochainement, il devrait rentrer, inch'Allah le 14 Mai, mais cette fois pour 2 semaines.
Le mois dernier, à l'approche de son retour, j'étais vraiment tout excitée comme une ado qui a rendez-vous avec son chéri... Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Je commence à redouter son retour. A ne pas vouloir qu'il rentre. Je ne comprends pas.
Je ressens le manque, le vide autour de moi. Je pleure souvent le soir, dans mon lit, car sa place est froide, et il n'est pas là pour me prendre dans ses bras avant de dormir.
Et pourtant, que se passe t'il??????
Sa mission se prolonge encore en Juin et Juillet. Et au lieu d'être triste qu'il sera encore loin de moi pendant ses deux mois, je me dis que c'est super génial.
Je ne comprends pas.
Pourtant, je l'aime, je le sens, son sang c'est mon sang...
Je ne sais pas comment dire... Je suis complétement perdue...
Excusez moi mes soeurs. J'avais besoin d'écrire ceci...

Bonne soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Helena
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah


Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Mar 3 Mai - 22:54

Assalamu aleikum.

Vu comme ça ta situation on a du mal à la comprendre, vraiment, et ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais en lisant ton titre ET ton post jusqu'au milieu. (En lisant ton titre d'abord je pensais que tu parlerai du forum mais en lisant le début de ton post je me suis dit qu'il y'avait p-e un pb dans ton couple entre toi et ton mari).

Mais quand j'ai lu en fait tout ça c'est vrai que je n'ai pas du tout compris.

Effectivement ça parait bizare mais tu sais il s'est peut-être passé qqch dans ton environnement etc qui a aboutit à cette réaction Subhanallah.

Comme tu t'en doutes ce n'est pas vraiment habituel mais à mon avis commencer à parler de ça, peut déjà t'aider à y voir un peu plus clair inshaALLAH, en tout cas je l'éspère.

Je ne sais pas vrmt quoi te conseiller mais je voulais te dire que c t bien d'extérioriser tout ça, si tu pouvais aussi faire attention à la réaction de ton mari quand il te reverra inshaALLAH et et aussi pdt tout le moment qu'il restera avec toi, ce serait intéréssant de comparer bien qu'il soit possible qu'il ne montre pas vrmt ce qu'il ressente (tout comme toi (je pense) tu ne lui montreras pas tout ce que tu as dis, comme quoi tu es anxieuse à l'idée de le voir et que tu te dis que c génial qu'il reparte).
Tu sais il est possible que tout ces sentiments étranges disparaissent à la vue de ton mari :-) et que tu reprennes le cours de ta vie de façon normale, inshaALLAH.

Et continue de faire du'aa...

Il serait judicieux aussi si tu te sens trop angoissée de voir un(e) conseillèr(e) conjugual(e) toi seule (puisqu'à mon avis tu ne comptes pas en parler à ton mari, pas maintenant en tout cas, et que là ça ne concerne que toi). Profite-en tant que ton mari n'est pas encore rentré. J'ai l'adresse du site d'une psy musulmane conseillère conjuguale qui consulte aussi par téléphone, si tu le veux tu peux me le demander par mail, c'est la soeur psy que j'avais mise en vidéo sur le sujet "Un jour mon prince charmant ne viendra pas"

Je voulais aussi te dire que je te soutenais..

Gros bisouxxx et surtout n'hésite pas si tu as encore des choses à dire et à extérioriser ma soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Mahdiya
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Mar 3 Mai - 23:35

bismillahi

Salam aleyk

je passe demain incha'Allah oukhty pour te réponre incha'Allah en attendant continue de t'en remettre a Allah, implore le, demande lui de t'aider a comprendre incha'Allah. confie toi a Lui en particulier dans tes prières.

salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
abida388
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!


Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Mar 3 Mai - 23:38

Salam

j'ai envie de te dire de ne pas trop t inquiété , je dirais presque que cette impression que tu as est commune à la plupart des personnes dans cette situation

sans rentré dans le détail , mon couple est passé par de grandes épreuves, et pareil que toi mon mari que je ne voyait très peu, une fois que cette situation s est arrangé, je me suis mis à redouté son retour , alor que je pleurais chaque soir de son absence; une fois que tout s est arrangé j'avais peur de son retour, pas envie qu'il rentre

j'explique ceci comme suit: seul on prend des habitudes malgrès tout, on fonctionne avec l absence de l'autre et sa en devient un cercle vicieux, on souffre de l’absence mais en même temps on se complet dans cette situation

vivre loin de la personne qu on aime c 'est difficile ,on prend un chemin différend

ce que je peut te conseillé , c 'est de ne pas te focalisé sur cette idée que tu ressent , 'ne fais pas une fixation car plus tu vas te fixer dessus et plus tu vas avoir la sensation de ne pas aimé ton mari ou autre

quand ton mari rentré accueille le , sois douce ... tout comme une épouse quoi lol et tu verras sa va passer
Revenir en haut Aller en bas
Mahdiya
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Mer 4 Mai - 20:29

bismillahi

Salam aleyk

Macha'Allah, ma réponse va dans le sens de celle de oukhty abida.

Je pense en effet que pendant l'absence, tu as pris des habitudes, un rythme et cela aussi avec tes enfant, vous vous êtes adaptés a ce mode de vie. ainsi le retour de ton mari implique une nouvelle réadaptation a chaque fois. et je crois qu'inconsciement la peur du changement qui est présente plus ou moins en chacun de nous.

Ainsi peu être qu'incnsciemment c'est cette peur qui parle, peur de devoir te réadapter, de perdre ce que tu as acquis en son absence ( relation peut être plus fusionnel du moins plus exclusive avec tes enfants par exemple )

Je ne pense pas que tes sentiments soit remis en cause et je pense même que ton sentiment est normal wa Allahu a3lem.

je te dirais que le mieux est de t'en remettre a Allah en te confiant a Lui et en Lui demandans de dissiper cette pensée en toi. Ensuite parle en franchement a ton mari, parfois le simple fait de dire les choses , de les nommer perme de dissiper, de libérer le mal qui s'y trouve.

qu'Allah te facilite amine

salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Helena
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah


Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Mer 4 Mai - 21:58

Assalamu aleikum.

Mahdiya a écrit:
Ensuite parle en franchement a ton mari, parfois le simple fait de dire les choses , de les nommer perme de dissiper, de libérer le mal qui s'y trouve. [/center][/color][/font]

Je ne pense pas que ce soit une bonne chose d'en parler à son mari, en tout cas pas pour le moment.
Oui, nommer son mal, mettre un nom dessus fait du bien, mais je ne vois pas le rapport avec le fait d'en parler avec son mari.
Ensuite oui en parler ça fait du bien, mais son mari est ce la bonne personne à qui en parler? Imaginons un peu, il est en mission, il n'a pas vu sa femme depuis longtemps, il est donc content de la revoir, il est persuadé que c'est réciproque et là elle lui avoue tout ça et il ne comprends rien, pire : il est persuadé que les sentiments de sa femme ont diminué à son égard même si elle lui dit que côté sentiments rien n'a baissé etc.
Il ne va pas voir le côté psychologique de sa femme, ce qui la met dans cet état etc. en tout cas pas sur le moment.
Même si ce serait pour lui en parler après qu'il se soit bien établi chez lui genre qq jours après etc je me demande si c vraiment une bonne idée d'lui en parler.

Après Allahu A'lem franchement.

Oukhty Salwa p-e que tu devrais faire la Salat Istighara si tu pense que tu dois lui en parler à ton mari et que tu hésites ...
Revenir en haut Aller en bas
abida388
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!


Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 0:33

Salam

je pense qu efectivement de pas lui en parlé maintenant , si le sentiment devient plus complexe et que celà devient un gros problème voir une crise
qu'Allah t'en preserve, là oui faudra en parlé car faut pas non plus rompre la communication avec son mari sinon sa reste sur des tas de non dit

cependant de mon point de vue, et étant passé par là je pense qu 'il n y a pas lieu de dramatisé pour le moment, c'est un ressenti qui peut paraitre normal
Revenir en haut Aller en bas
Malika
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 12:53


Salam aleyk
salam aleykoum


Paix et bénédiction soient sur Mohamed- le messager de la douceur,

Mes idées vont dans le même sens que la majorité des interventions des sœurs. Je vais juste les reprendre pour garder l’harmonie de ce que j’essaye de dire.

Le propre de l’Homme sur la terre est d’avoir une « zone de confort » où il a cette impression d’être à l’aise. Cette zone se construit par l’habitude à l’environnement. Cet environnement peut être naturel, familial, professionnel, social…

L’Homme se lie et s’attache à ce qui l’entour malgré tout « l’indésirable » que cet entourage renferme. Au fil du temps, tout changement devient un défit. La difficulté de celui-ci dépend des individus, de leurs vécus…

Toujours en lien avec la nature humaine, chaque être humain est un assemblage de besoins. Ces besoins évolutifs selon l’âge, le sexe, la société, la psychologie, les croyances…

Compte tenu de ces vérités à propos de la nature humaine, on peut facilement dire que la « zone de confort » est acquise quand « des besoins sont satisfaits ».

Et même si la venue d’un changement représente un vrai défit, si on se mobilise pour l’affronter, c’est signe que des besoins explicites et/ou implicites sont derrière cette dynamique.

C’est, à mon sens, ainsi que se fait l’évolution de l’Homme.

Si ce raisonnement est valable, et si on s’amuse à l’appliquer à ton cas, on va peut-être trouver que tu es dans l’un des points d’étranglement par rapport à ton évolution personnelle. Cette évolution peut-être : affective, psychique…

Je m’aventure pour supposer que, par rapport à ta relation sentimentale avec ton époux, tu es dans une phase « de maturation ».

Dans tes mots, que ce soit au niveau de tes blogues, ou au niveau du forum (je fouille de temps en temps dans ce que tu écris, ce que tu lis, ce à quoi tu t’intéresse par ce que tu m’intéresse) on constate ton attachement pour ton époux. Tu la décris comme une relation fusionnelle. Tu viens même de dire que ton époux représente tout ton entourage familial pour toi.

Il y a certainement de l’amour dans votre relation, cependant, du moins d’après ce que j’ai compris, pour ta part ton époux répond à beaucoup d’autres besoins.

Là on peut supposer que lors de ton parcours de vie, des besoins propres à ton évolution personnelle n’ont pas pu trouver des réponses. Ils ont donc resté au stade « œuf » jusqu’à la venue de ton époux (je signale ici, en guise d’exemple, que pour un événement important de ta vie, ton mariage, c’était ta grand-mère qui était la personne qui te soutenait, pour le reste de ta famille il y avait le refus de ta maman).

Ce que j’essaye de dire et que peut-être que jusqu’ici ton mariage à su répondre à certains besoins du passé. Et maintenant, ce sont des besoins « actuels » que ta relation cherche à satisfaire.

Si ce que j’avance est vrai, je pense que l’absence de ton époux est un avantage pour toi pour avoir du recule par rapport à ton histoire de vie. C’est facile, tu fais comme si tu regardes un film télévisé ou sur un banc du cinéma ou du théâtre. Profites de l’école qui occupe les deux enfants qui y vont. Et du sommeil qui occupe Myriem pour revoir les épisodes de ta vie. Profite aussi de ton amour pour l’écriture pour taper tout cela vis ton clavier.

Profite de la langue de Vuctor Hugo et qu’on t’a appris depuis ton enfance pour te poser les bonnes questions. Chaque question va te mener à revoir un/quelques épisode/s de ta vie.

Je pense que ces questions, vont porter sur tes aspirations, tes craintes, tes passions, tes désirs, tes échecs, tes réussites…le tout en relation avec les présences influentes dans ta vie passée, puis dans la vie catuelle.

Arrivée à ta vie actuelle, c.à.d là où ton inconfort commence, poses-toi les questions
suivantes :
En tant que femme, qu’est ce que je gagne/ qu’est ce que je peux me permettre de faire quand mon chéri n’est pas là ?
Accorde à cette question tout son temps et toute son importance, comme si tu n’avais rien d’autre à faire que de réfléchir à ce point. Dès qu’une idée te vient tape-la sur ton clavier.

Quand tu achève cet exercice, pose –toi la question suivante : quand mon époux est là, de quoi je me prive en tant que femme ? Traite-la avec le même intérêt que la précédente. Et dans toutes les phases de ton analyse tu es invitée à être sincère avec toi-même. Pousse tes pensées vers le sens de : qu’est ce que je voulais ? Qu’est ce que je veux…et non qu’est ce qu’il fallait ? Qu’est ce qu’il faut ?

L a réponse à une question du genre : qu’est ce que je veux ? Aide à trouver ses propres besoins. Tandis que la réponse à une question du genre : qu’est ce qu’il faut ? Aide à trouver des réponses au besoin d’un système familial, social scolaire, d’une morale, d’une éducation…

Quand on répond à ce qu’il faut on passe à côté de nos propres besoins. On a tendance à s’effacer. De ce fait, on encaisse à son passif soit une peine, une frustration…et dans ces cas cela se passe de manière inconsciente. La scène passe et on a l’impression d’avoir bien agir car on a contribué à un « équilibre environnemental » et tout le monde est heureux ! En réalité, tout le monde est heureux sauf quelqu’un : soi.

Il ne s’agit pas d’être égoïste et centré sur soi. Mais, passer d’abord par sa propre écoute ; savoir ce dont on a besoin, passer ce besoin sous une analyse : religieuse, psychologique, familiale, sociale…toute une série de grille qui va aboutir à un choix de réponse saine c.à.d qui est en harmonie avec nos valeurs. C’est ainsi qu’on arrive conserver le bien-être personnel et environnemental. Parce que cette analyse a permis la libération de l’énergie négative.

Même-si le besoin en question a été sacrifié, cela s’est fait consciemment. On est parvenu à faire un choix de valeurs ; comparer « la valeur » de ce besoin à celle d’une valeur morale par exemple.

C’est tout comme quand on prive quelqu’un de nourriture et de boissons. Le sujet privé par oppression garde en lui cette frustration et sa souffrance même si il a pu manger et boire de longues années après cela.

Par contre celui qui s’est écouté, a pu reconnaître ses besoins de manger et boire, mais a fait le choix de faire le jeun, garde en sa mémoire cette satisfaction d’avoir jeuné pour avoir la bénédiction d’ALLAH Tabaraka wa Ta3ala.

Toujours sous l’optique de la nature humaine sous l’angle des besoins, je souhaite attirer l’attention sur le fait que les personnes qui nous entourent nous ressemblent tellement en matière de besoins !

Même les personnes qui manifestent le plus grand amour pour nous, même les personnes qui nous sont très proches jusqu’à partager les corps. Il faut se méfier de tout ce que l’on peut dire et/ou faire à et/ou en présence des ces personnes. Car cela influent leurs propres besoins et cela peut dans des situations critiques créer des déséquilibres inattendues et dans des cas désagréables.

Les confidences mal gérées peuvent t retourner contre soi à tout moment.
Il en est de même pour les attentes, des fois on attend de l’autre des choses qu’il/elle ne peut pas donner. Cela met celui/celle qui attend dans un long inconfort qui attend une réponse qui ne va jamais arriver. Par voie de conséquence, des distances ou des différents se creusent dans la relation.

Il convient, je pense, de bien comprendre les individus qui nous entourent, pour qu’en suite on arrive à gérer nos besoins et nos offres.

Par exemple, une femme mariée, doit éviter de tout dire à son époux. Il lui sera plus saint de créer un fichier où elle écrit tout ce qu’elle souhaite. En trier ce qui est sain. En suite réfléchir à la manière de l’obtenir et par la même occasion à la personne à qui elle va demander aide.

Heureusement pour vous, j’achève. Ce faisant, je demande à ALLAH Ta3ala de nous Accorder le bien que renferment ces mots et de nous préserver de tout mal qu’ils peuvent contenir et/ou engendrer, qu’ALLAH Ta3ala nous Accorde Son Pardon.

Continuation saine, joyeuse, agréable, douce et harmonieuse

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Mahdiya
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 14:36

bismillahi

Salam aleyk

macha'Allah oukhty vertueuse, comme toujours ton analyse est judicieuse.

Quand je disait qu'elle devrait slon moi en parler a son mari, il ne s'agit pas de lui dire de but en blanc : " j'appréhende ton retour je n'est plus autant envie que tu rentre "

Mais plutôt de lui faire part de ses inquiétudes, de ses doutes, de ses peurs. c'est son mari, elle le connai, au travers de ce que tu as pu me dire oukhty salwa de votre relation, je pense que tu serait tout a fait a même de savoir s'il est juste ou non de lui en parlé et si oui de qu'elle manière.

De par mon expérience personnel et celles observé chez mes proches j'ai constaté qu'il n'y a pas pir que les non dits. parfois o se tait, on ne dits rien par opeur de blesser l'autre, pour le préserver.

Mais cela est pire encore car parfois mieux vaut dire les choses même si elles font mal sur le coup, crever l'abcet car sinon il risque de pourrir et de causer une gangraine.

En effet les nons dits, les ressentis se transforment en regrets, en avesrion, en amertume.
On garde ça sur le coeur, on le tourne et le retour jusqu'a ce qu'il prenne de l'ampleur. alors que bien souvent il suffirait d'en parler, de le dire pour que tout s'efface.

Alors oui peut être que l'autre seras blessé sur le coups mais la blessure seras superficielle et cicatriseras très vite, tandis que si les choses sont gardés sur le coeur, il se peut et ce dans bien des cas que notre propre blessure devienne une plait qui en suppurant contamineras l'autre , le couple et la famille entière.

s'aimer en Allah signifie aussi oser dire les choses, dans le but d'aller vers meilleur même si cela signifie risquer de blesser l'autre.
être pret a perdre ceux qu'on aime en cherchant a se rapprocher d'Allah.

Je ne sais pas si je me fait comprendre.

Je vais donner un exemple issus de ma famille. Mon beau père et ma mère vienne de se séparer, mon beau père traverse ce qu'on appel en france la crise de la cinquantaine, il a eu le besoins de se sentir de nouveaux jeune et de fréquenter des filles plus jeunes.

Il a commencer par se remettre au sport, faire de la musculation, s'habiller de manière plus jeune. il a aussi demandé a ma mère si elle voulait bien faire du sport ausi ce qu'elle a fait.

Bref petit a petit il a dis a ma mère qu'il avait besoins de prendre des distance ce cachant derrière ne soit disant quette spirituelle. Aisni ma mère a dans un premier temps accepté et l'a laissé s'éloigné respectant ses besoins " spirituels ".

Mon beau père a prétexté ce besoins spirituel pour ne pas s'avouer a lui même ce qui se passait et pour préserver ma mère.

Résultat il est parti avec une petite jeune et a continuer de laisser croire a ma mère un possible retour et un éloignement pour des raisons spirituelles pendant plusieurs mois.

Ne pensez vous pas que s'il avait dis a ma mère clairement qu'il ressentait le besoins de rester jeune, qu'il se sentait attiré par des femmes plus jeune, cela aurait été plus sain. cela aurait fait mal a ma mère mais soit ils auraient pu trouver des solutions ensemble, soit elle aurait pu se préparer psychologiquement, évitant l'immense souffrance qui l'envahi a présent cumulé au sentiment de trahison.

Alors et bien entendu on dois s'adapter a la personne que l'on a en fasse, choisir les bon mots mais la franchise, la sincérité et l'authenticité son toujours profitable cette hônetteté face a soi et aux autres, même si elle blesse parfois, heurte, dérange, seras tujours profitable a long terme. Alors certe cela ne veut pas dire que l'on dois tout dire a son époux et lui faire part du moindre doute de la moindre confusion et encore moins n'importe comment.

Mais quand uhn doute, un questionnement prend suffisamment de place pour nous inquiéter alors il faut le lui dire avec tact mais il faut parler.

Il se peut que l'on soit surpris positivement de la réaction de l'autre, qu'il soi alors le meilleur soutient, le pilier qui va nous soutenir, il se peut qu'il trouve les mots pour nous réconforter. Peut être même qu'il auras lui aussi ressentis cela a moment donné.

Peut être qu'au contraire il ne comprendras pas, qu'il seras blessé et que de voir sa blessure ranimeras plus qu'autre chose notre amour, bref on ne sais pas comment il réagiras mais ce qui est sur selon moi, c'est que si le doute ne se dissipe pas c'est la meilleur chose a faire, j'applique cela dans mes relations depuis longtemps et croyez moi ça a toujours payé. beaucoup de tension, de malentendu se son réglé parce que j'ai osé en parlé quitte a faire mal, pour éviter le pire.

Bref je conçois tout a fait que ceci parait peut orthodoxe et moi même j'ai éssuyé des blessures a cause de cela mais je pense que par la grâce d'Allah se trait de caractère m'a permis d'éviter des " drames relationnel ".

Ce comportement est né suite a une phrase de mon père a l'un de ses ami après avoir divorcé d'avec ma mère : " écoute ce que ta femme ressent, ne joue pas a l'imbécile en faisant le fier, car les femmes, elles ne disent rien, elles garde tout pour elle pour ne pas nous blesser ou parcequ'elles pense qu'on ne comprend pas jusqu'au jour ou elles sont a bouts et s'en vont car ce n'est plus réparable alors écoute ce qu'elle te dis soit attentif "

ce jours la je me suis jurée de ne jamais garder pour moi ce qui ne va pas dans mes relations aux autres et en particulier avec celui qui seras mon époux.


salam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Malika
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 17:23

bismillahi
salam aleykoum

paix et bénédiction soient sur Mohamed-le messager de la douceur,Ma

sœur Mahdya, je souhaite te répondre, mais j’ai beaucoup plus envie de te dire que tu me manques beaucoup, beaucoup ! Et je suis ravie de ton retour :-) alhamd li ALLAH Tabaraka wa Ta3ala.

Pour revenir au sujet qui nous unies ici, je peux dire que je partage ton point de vue à un certain degré ; je conserve sa part à la prudence dans mes faire part.

Ce-ci dit, j’encourage l’expression des ressentis mais pas forcément avec la personne concernée. A mon sens, il faut bien doser pour savoir à qui dire les choses.

Mon Accord avec toi se limite aussi sous la dimension où ce qui nous arrive a été provoqué par l’autre.

Dans le cas de Salwa, ce qu’elle vit porte sur sa propre personne, son mari peut très bien être loin d’en être une cause. W’ALLAH Azâ wa Jalâ A3lam

continuation saine, agréable, joyeuse, douce et harmonieuse

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Helena
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah


Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 20:04

Assalamu aleikum.

Oukhty Mahdiya je comprends un peu ton point de vue, en te lisant, je me dis que tout ne s'applique pas à tout le monde et toutes les expériences que l'on vit ne peuvent pas forcément s'appliquer à tout et à tout le monde même pour nous-mêmes, je parle avec expérience.

Concernant l'exemple que tu as donné, je pense que ton beau-père n'a fait que repousser ce qu'il allait avoir, un jour, à avouer à ta maman. Il savait qu'un jour ou l'autre il devrait avouer qu'il est parti avec une femme plus jeune.
Dans le cas de Salwa, vu le premier post de Abida, on peut comprendre que les sentiments de la soeur Salwa ne sont pas inquiétants et apparemment normales dans son cas.

Si on analyse la situation je pense qu'on doit se mettre à la place de son époux et bien prendre en compte l'état dans lequel il serait si elle lui disait ce qu'il ressentait, tu as dit, Oukhty Mahdiya qu'on ne peut pas savoir vrmt sa réaction et que peut-être qu'il se montrera un soutien etc. etc., moi j'ai envie de dire si, sa réaction est assez prévisible et peut être assez grave il risque de penser des choses comme quoi elle l'aime moins etc.

Comme l'a dit soeur Vertueuse, son mari n'est peut-être pas la bonne personne à qui en parler, même si c la personne concernée. Elle peut en parler dans les forums, comme elle l'a fait, ou à une consillère conjuguale etc

Concernant ton expérience soeur Mahdiya, je peux bien comprendre que tu as décidé de toujours dire etc parler etc pour éviter les problèmes futurs, mais tu ne t'es peut-être pas retrouvé dans le cas de Salwa ou dans un cas similaire pour être persuadée qu'appliquer ce que toi tu fais habituellement va marcher positivement. Et malheureusement.

Je pense qu'il y a un tri à faire, il y'a les non-dits qui évidemment peuvent être néfastes mais là on voit clairement que ce n'est pas le fait de taire ses sentiments à son mari qui va empirer.

Je me rappelle il y'a qq années une soeur qui disait qu'avant son mariage, une soeur d'un certain âge lui avait donné certains conseils pour son mariage, cette soeur d'un certain âge donnait des conseils à la future mariée selon son expérience à elle, en fait elle regrettait des choses qui se sont passées lors de son mariage et pour éviter ça elle donnait des conseils à la future mariée, comme quoi c t aboslument ce qu'il fallait faire, alors la future mariée, après son mariage, elle a appliqué les conseils de la soeur et finalement elle a fini par regretter et elle s'est dit qu'elle n'écouterait plus personne car ça a déstabilisé quelque peu son couple.

C'est parce que la soeur d'un certaine âge a mis le futur couple au même plan que son couple à elle, alors que tout est différent, surtout que si l'on juge leurs situations à chacune, ces quatres personne n'étaient pas du même temps, ni de la même moralité.

La soeur d'un cert. âge n'a pas tenu compte des différentes situations, elle a tout mis au même plan.

Je pense que ce serait donc judicieux de ne pas comparer les situations qu'on ne peut pas vrmt comparer finalement.

Mon message s'adresse surtout à notre soeur Salwa pour qu'elle fasse le tri des conseils pour qu'elle voit, qu'elle réfléchisse quelle serait la meilleure solution et si elle hésite pour quoique ce soit, faire la Salat Istighara.
Revenir en haut Aller en bas
Helena
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah


Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 20:12

Assalamu aleikum

Je tiens à préciser que je ne veux pas débattre ou quoique ce soit mais juste amener à réfléchir, et à faire le tri, à ne pas tout mettre dans le même sac, et là je m'adresse à tout le monde.

Barakallahu fiqona.
Revenir en haut Aller en bas
Malika
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 5 Mai - 22:35

bismillahi
Salam

paix et bénédiction soient sur Mohamed-le messager de la douceur,

je partage ton point de vue ma soeur Helena,

continuation saine, joyeuse, agréable, douce et harmonieuse

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Oum Abd Allah
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah
avatar

Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 12:20

Salam

Tout d'abord merci à vous mes soeurs. Ensuite, je vous prie de m'excuser.
J'ai reçu ma soeur à la maison, et je n'ai pas eu le temps de venir.
Et puis, je ne pensais pas que mon sujet ferai autant discuter lol.

Je pense que j'avais écrit ce message sous le coup pour sortir ce qu'il y a en moi. Pas vraiment par inquiétude. Non.
Parce que je sais que j'aime mon mari et que quoiqu'il arrive, mon amour pour lui est si fort.
Nous sommes à deux jours de nous retrouver, et cette attente m'est si longue...
Mes sentiments d'il y a 10 jours ont disparus, bien sûr. J'ai hâte de le retrouver, hâte d'être dans ses bras, hâte.
Puis, il repartira encore, inch'Allah. C'est comme ça. Finalement, notre vie a du goût ainsi.

Je ne pense pas avoir besoin de voir une conseillère conjugale lol. Je pense, oukhti Helena, que tu parles de Mme Lakdhar. Elle est très connue, mais je ne l'apprécie pas du tout, je ne sais pas pourquoi. ça passe pas.
Et puis, je ne vois pas ça d'un bon oeil. Mon couple a survécu à 7 ans de vie commune. 7 ans pendant lesquelles les tempêtes ont fini par des explosions d'amour. Une vie normale. Ni plus ni moins.

Je sais que c'est la routine qui s'est installée sans lui, et que de le retrouver ça va boulverser mes nouveaux repères...
J4ai eu un coup de blues. J'ai culpabilisé d'avoir été comme ça.
C'est passé.
Je ressens le manque de lui, dans mon ventre, dans ma tête...

Encore deux jours...
Si long...
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Oum Abd Allah
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah
avatar

Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 12:33

Je tenais encore à répondre à oukhti Vertueuse au sujet de son très joli message :
vertueuse a écrit:

Salam aleyk
salam aleykoum


Paix et bénédiction soient sur Mohamed- le messager de la douceur,

Mes idées vont dans le même sens que la majorité des interventions des sœurs. Je vais juste les reprendre pour garder l’harmonie de ce que j’essaye de dire.

Le propre de l’Homme sur la terre est d’avoir une « zone de confort » où il a cette impression d’être à l’aise. Cette zone se construit par l’habitude à l’environnement. Cet environnement peut être naturel, familial, professionnel, social…

L’Homme se lie et s’attache à ce qui l’entour malgré tout « l’indésirable » que cet entourage renferme. Au fil du temps, tout changement devient un défit. La difficulté de celui-ci dépend des individus, de leurs vécus…

Toujours en lien avec la nature humaine, chaque être humain est un assemblage de besoins. Ces besoins évolutifs selon l’âge, le sexe, la société, la psychologie, les croyances…

Compte tenu de ces vérités à propos de la nature humaine, on peut facilement dire que la « zone de confort » est acquise quand « des besoins sont satisfaits ».

Et même si la venue d’un changement représente un vrai défit, si on se mobilise pour l’affronter, c’est signe que des besoins explicites et/ou implicites sont derrière cette dynamique.

C’est, à mon sens, ainsi que se fait l’évolution de l’Homme.

Si ce raisonnement est valable, et si on s’amuse à l’appliquer à ton cas, on va peut-être trouver que tu es dans l’un des points d’étranglement par rapport à ton évolution personnelle. Cette évolution peut-être : affective, psychique…

Je m’aventure pour supposer que, par rapport à ta relation sentimentale avec ton époux, tu es dans une phase « de maturation ».

Dans tes mots, que ce soit au niveau de tes blogues, ou au niveau du forum (je fouille de temps en temps dans ce que tu écris, ce que tu lis, ce à quoi tu t’intéresse par ce que tu m’intéresse) on constate ton attachement pour ton époux. Tu la décris comme une relation fusionnelle. Tu viens même de dire que ton époux représente tout ton entourage familial pour toi.

Il y a certainement de l’amour dans votre relation, cependant, du moins d’après ce que j’ai compris, pour ta part ton époux répond à beaucoup d’autres besoins.

Là on peut supposer que lors de ton parcours de vie, des besoins propres à ton évolution personnelle n’ont pas pu trouver des réponses. Ils ont donc resté au stade « œuf » jusqu’à la venue de ton époux (je signale ici, en guise d’exemple, que pour un événement important de ta vie, ton mariage, c’était ta grand-mère qui était la personne qui te soutenait, pour le reste de ta famille il y avait le refus de ta maman).

Ce que j’essaye de dire et que peut-être que jusqu’ici ton mariage à su répondre à certains besoins du passé. Et maintenant, ce sont des besoins « actuels » que ta relation cherche à satisfaire.

Si ce que j’avance est vrai, je pense que l’absence de ton époux est un avantage pour toi pour avoir du recule par rapport à ton histoire de vie. C’est facile, tu fais comme si tu regardes un film télévisé ou sur un banc du cinéma ou du théâtre. Profites de l’école qui occupe les deux enfants qui y vont. Et du sommeil qui occupe Myriem pour revoir les épisodes de ta vie. Profite aussi de ton amour pour l’écriture pour taper tout cela vis ton clavier.

Profite de la langue de Vuctor Hugo et qu’on t’a appris depuis ton enfance pour te poser les bonnes questions. Chaque question va te mener à revoir un/quelques épisode/s de ta vie.

Je pense que ces questions, vont porter sur tes aspirations, tes craintes, tes passions, tes désirs, tes échecs, tes réussites…le tout en relation avec les présences influentes dans ta vie passée, puis dans la vie catuelle.

Arrivée à ta vie actuelle, c.à.d là où ton inconfort commence, poses-toi les questions
suivantes :
En tant que femme, qu’est ce que je gagne/ qu’est ce que je peux me permettre de faire quand mon chéri n’est pas là ?
Accorde à cette question tout son temps et toute son importance, comme si tu n’avais rien d’autre à faire que de réfléchir à ce point. Dès qu’une idée te vient tape-la sur ton clavier.

Quand tu achève cet exercice, pose –toi la question suivante : quand mon époux est là, de quoi je me prive en tant que femme ? Traite-la avec le même intérêt que la précédente. Et dans toutes les phases de ton analyse tu es invitée à être sincère avec toi-même. Pousse tes pensées vers le sens de : qu’est ce que je voulais ? Qu’est ce que je veux…et non qu’est ce qu’il fallait ? Qu’est ce qu’il faut ?

L a réponse à une question du genre : qu’est ce que je veux ? Aide à trouver ses propres besoins. Tandis que la réponse à une question du genre : qu’est ce qu’il faut ? Aide à trouver des réponses au besoin d’un système familial, social scolaire, d’une morale, d’une éducation…

Quand on répond à ce qu’il faut on passe à côté de nos propres besoins. On a tendance à s’effacer. De ce fait, on encaisse à son passif soit une peine, une frustration…et dans ces cas cela se passe de manière inconsciente. La scène passe et on a l’impression d’avoir bien agir car on a contribué à un « équilibre environnemental » et tout le monde est heureux ! En réalité, tout le monde est heureux sauf quelqu’un : soi.

Il ne s’agit pas d’être égoïste et centré sur soi. Mais, passer d’abord par sa propre écoute ; savoir ce dont on a besoin, passer ce besoin sous une analyse : religieuse, psychologique, familiale, sociale…toute une série de grille qui va aboutir à un choix de réponse saine c.à.d qui est en harmonie avec nos valeurs. C’est ainsi qu’on arrive conserver le bien-être personnel et environnemental. Parce que cette analyse a permis la libération de l’énergie négative.

Même-si le besoin en question a été sacrifié, cela s’est fait consciemment. On est parvenu à faire un choix de valeurs ; comparer « la valeur » de ce besoin à celle d’une valeur morale par exemple.

C’est tout comme quand on prive quelqu’un de nourriture et de boissons. Le sujet privé par oppression garde en lui cette frustration et sa souffrance même si il a pu manger et boire de longues années après cela.

Par contre celui qui s’est écouté, a pu reconnaître ses besoins de manger et boire, mais a fait le choix de faire le jeun, garde en sa mémoire cette satisfaction d’avoir jeuné pour avoir la bénédiction d’ALLAH Tabaraka wa Ta3ala.

Toujours sous l’optique de la nature humaine sous l’angle des besoins, je souhaite attirer l’attention sur le fait que les personnes qui nous entourent nous ressemblent tellement en matière de besoins !

Même les personnes qui manifestent le plus grand amour pour nous, même les personnes qui nous sont très proches jusqu’à partager les corps. Il faut se méfier de tout ce que l’on peut dire et/ou faire à et/ou en présence des ces personnes. Car cela influent leurs propres besoins et cela peut dans des situations critiques créer des déséquilibres inattendues et dans des cas désagréables.

Les confidences mal gérées peuvent t retourner contre soi à tout moment.
Il en est de même pour les attentes, des fois on attend de l’autre des choses qu’il/elle ne peut pas donner. Cela met celui/celle qui attend dans un long inconfort qui attend une réponse qui ne va jamais arriver. Par voie de conséquence, des distances ou des différents se creusent dans la relation.

Il convient, je pense, de bien comprendre les individus qui nous entourent, pour qu’en suite on arrive à gérer nos besoins et nos offres.

Par exemple, une femme mariée, doit éviter de tout dire à son époux. Il lui sera plus saint de créer un fichier où elle écrit tout ce qu’elle souhaite. En trier ce qui est sain. En suite réfléchir à la manière de l’obtenir et par la même occasion à la personne à qui elle va demander aide.

Heureusement pour vous, j’achève. Ce faisant, je demande à ALLAH Ta3ala de nous Accorder le bien que renferment ces mots et de nous préserver de tout mal qu’ils peuvent contenir et/ou engendrer, qu’ALLAH Ta3ala nous Accorde Son Pardon.

Continuation saine, joyeuse, agréable, douce et harmonieuse

Salam

Je voudrais d'abord souligner le fait que tu dises que dans la seule personne de mon homme, je retrouve pas mal de personne de ma vie de famille. C'est plus que vrai.
J'ai perdu mon père (suicide) à 12 ans. Je n'ai jamais eu de frères (seulement par "procuration"...), je ne m'entends pas si bien avec ma soeur.
Ma mère a accepté mon mari, tant qu'il était "mon copain", mais n'a pas souhaité approuvé mon mariage parce que selon elle, j'étais trop jeune (18 ans et demi). Par contre, ma grand-mère ne l'a jamais éprouvé non plus. Et je tiens à préciser ceci, car c'est important.
Ma GM n'aime pas qui je suis devenue, comment je construis ma vie. Ma GM est une vipère destructrice à elle toute seule. Elle est anti-religion, supra-agnostique... ça à la limite, je m'en fiche comme de l'an 40, mais ce qu'elle voudrait, c'est que tout le monde soit comme elle, et donc ne cesse d'essayer de détruire ma vie actuelle. J'ai donc décidé de couper définitivement les ponts avec elle et d'en finir avec sa méchanceté maladive.

Pour mes enfants (il n'y a que le grand qui va à l'école pour le moment ;) ), je les aime éperdument... C'est dingue...

Quant aux questions à se poser, je ne suis pas contre me poser des questions... Mais, je crois qu'il faut mettre des limites.
Se marier, ça veut dire faire des concessions, et trouver du réconfort.
Il y a forcément des choses que je fais quand il est là, et d'autres différentes quand il est pas là.
Mais quand il est pas là, je m'endors seule le soir, sans aucun soutien pour me blottir. Quand il est pas là, je suis obligée de lever mes fesses pour me chercher à boire. Quand il est pas là, j'ai un pouvoir sur la télécommande (lol), mais ça, je m'en fiche... Je regarde pas la télé, de toutes manières.
Mais quand il est là, même si je passe moins de temps sur l'ordinateur, même si j'ai pas le temps de faire le repassage, même si j'ai pas la motivation à m'avaler trois tablettes de chocolat toute seule, devant un film d'amour... Il est là. Et mon film d'amour, je me le fais en direct live...

Je crois qu'il ne faut pas chercher très loin dans mon premier message.
C'était juste un jet que j'avais besoin de sortir. Pas plus. Une fois sorti, je suis passée à autre chose.
Je suis juste une être humain... Avec ses contradictions.

Mais j'aime... et c'est tout ce qui compte :)

Merci à vous toutes!!
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Oum Abd Allah
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah
avatar

Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 12:56

Excusez moi, je réponds en plusieurs fois (parce que je relis les réponses au fur à mesure ;) ).
Je voulais aussi préciser que mon mari sait mes sentiments. Qu'il me comprend, et qu'on partage tout.
Je pense aussi qu'il ne faut pas TOUT dire, c'est anxiogène, mais qu'il y a des choses qu'il faut partager tout de même. Et ce genre de sentiment ambivalent, en fait parti, je pense.
En fait, dès le lendemain, je lui ai expliqué pourquoi je ne l'avais rappelé le soir, etc... Il a très bien compris, et ce n'est pas le genre de choses qui font des disputes chez nous!!
Je suis très heureuse de notre relation à mon mari et à moi-même pour cela. C'est que je lui dis quasiment tout, et lui aussi vide son coeur très réguliérement :)
Revenir en haut Aller en bas
Helena
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah


Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 13:25

Assalamu aleikum

Oukhty je ne sais pas si tu as fini d'écrire tes messages, mais p-e que si vu l'heure mais Alhamdulillah je suis VRAIMENT contente qu'il en soit ainsi et que abida avait raison finalement c t normal et passager, alhamdulillah !!

Sinon non je ne parlais pas de Mme Lkdhar, je ne la connais pas du tout. Alhamdulillah ce n'est pas la seule :-)
Mais tu sais dans mon premier message je ne comprenais pas du tout tes ressentis c pr ça que j'ai dis que p-e voir une conseillère (ou psy plutôt) serait mieux mais kan g lu le message de soeur 'Abida et tout j'ai comrpis que ce n'était pas aussi grave que je le pensais.
Ensuite c'est vrai que j'ai réemis l'idée mais seulement pour dire que si ton sentiment persistait et que tu te sentais perdue, ce serait peut etre une solution, c tout ne tkt ps :-)

Alhamdulillah je suis vrmt contente que tu dises que ce n'était qu'un sentiment VRMT passager :-)

Je suis vraiment contente et soulagée pour toi
Je ne sais pas cmt tu as expliquer à ton mari mais je pense qu'avec la façon dont tu lui a expliqué, tu as du prévoir qu'il allait comprendre
Enfin j'imagine et mashaAllah qu'Allah Swt vous protège toi et ta famille !! Âmin

MashaAllah ma soeur :-)

Sa fait vrmt plaisir

Au moins grâce à ton post j'ai appris que ce genre de sentiments est normal dans ce genre de cas mashaAllah on en apprend tout les jours...
Je dis ça parce qu'au début je ne comprenais pas du tout ton sentiment !!

:-)

Voili voilou ma soeur !!
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Oum Abd Allah
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah
avatar

Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 14:46

bismillahi

:)
Tant mieux ma soeur, si mon message est pû ouvrir un peu de choses.
Même si à la base ce n'était pas le but, lol.

Pour mon mari, c'est assez facile à ce niveau-là. Il y a d'autres choses que je ne lui dis pas (comme le fait que je regarde des films d'amour en me goinfrant de trois tonnes de chocolat quand il est pas là :p )
lol
Mais en général, quand ça va pas au fond de moi, il le ressent de suite, donc vaut mieux être au clair, sinon il va imaginer des choses fausses (et réciproquement...)

En tout cas, tant mieux si mon message ait pû t'éclairer sur certaines choses :)
Revenir en haut Aller en bas
Malika
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!
avatar

Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 16:37

bismillahi

Salam


paix et bénédiction soient sur Mohamed-le messager de la douceur,

Alhamd li ALLAH Ta3ala que tout ait été remis en ordre ma soeur Salwa, j'en suis très ravie
:-)

Je suis aussi contente que l'entent est assez large entre ton époux et toi, c'est essentiel de partager sa vie avec quelqu'un qui est ouvert, aimant et compréhensif...

Dans ce genre de relation on ne craint pas les confidenses alhamd li ALLAH Azâ wa Jalâ. L'idée de se méfier de "tout dire" est beaucoup conseillée par les experts du couple, c'est peut-être pour pouvoir éviter les répulsions entre époux...car tous les hommes et toutes les femmes n'ont pas le même degré de conscience...

continuation, saine, simple, joyeuse, agréable , douce et harmonieuse

Salam
Revenir en haut Aller en bas
abida388
Super participante macha Allah!
Super participante macha Allah!


Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Jeu 12 Mai - 20:20

Salam

je pense que chaque couple est différent et à son fonctionement

certains ont besoins de tout se dire d'autres qui ont besoin de pas forcément tout se dire, c'est propre à chacun
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Oum Abd Allah
Je me sent bien ici al hamdulilah
Je me sent bien ici al hamdulilah
avatar

Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   Sam 14 Mai - 21:03

bismillahi

Mes soeurs, juste pour vous dire que mes sentiments envers mon mari (que je ne voulais plus qu'il vienne) se sont complétement envolés. Je me retrouve comme toujours au comble de l'excitation...
Il est rentré ce soir. Je lui ai fait la surprise de l'attendre à l'aéroport avec les enfants.
Il ne s'y attendait pas du tout. Il a été super ému, et moi, super stressée comme à l'approche d'une rencontre tant attendue.
Ça fait du bien ces sentiments-là...
Je suis folle de lui ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que se passe-t'il?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que se passe-t'il?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que se passe t- il en moi? (filliozat)
» ça se passe aujourd'hui
» noter un résumé qui dépasse le nb de mots imposé (IUT)
» Comment se passe l'operation du palais sur Lille,
» je passe en coup de vent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fleurs du Firdaws :: Entre soeurs :: Femme, famille :: Le couple-
Sauter vers: